Le Grand Prix du Tourisme ferroviaire décerné à la Région grand Est !

Date Pubication: 
21/05/2019
Illustration: 

En 2017, SNCF Réseau lance une réflexion sur les lignes capillaires de Champagne Ardennes dont la ligne Amagne Challerange. La ligne permet alors l'expédition de 85 000 tonnes de céréales par le rail mais aussi la circulation des autorails du Chemin de fer Touristique du Sud des Ardennes depuis 1988.
L'étude SNCF Réseau propose la mise à niveau de la section de ligne Amagne Lucquy et Alland'huy (6 km, 45 000 tonnes /an) et de fermer la ligne d'Alland'huy, Attigny, Challerange. Par conséquent cette hypothèse reporte les expéditions du silo VIVESCIA de Monthois vers une solution routière (3000 camions) et met un coup d'arrêt aux circulations du train historique.
Devant cette sombre perspective, l'association consulte les représentants de l'Etat, de la Région Grand Est, du Département des Ardennes, des communautés de communes ainsi que les sociétés VIVESCIA et Transports CLEMENT FABRICE. Le projet consiste à un transfert de propriété de la ligne vers une communauté de commune, pour en assurer la remise à niveau puis l'exploitation. La proposition innovante comprend l'application d'un référentiel adapté aux circulations ferroviaires fret et touristiques
Au cours du printemps 2018, l'Etat lance une réflexion sur la redynamisation du département des Ardennes et le projet bénéficie de cette opportunité pour définir le périmètre et le financement du projet. L'ensemble de ligne Amagne / Challerange est ainsi préservé.
La section Amagne - Lucquy / Attigny fera l'objet d'un investissement de 1,2 m€ (Etat 590 k€, Région Grand Est 390 k€, Conseil départemental des Ardennes (100 k€) et EPCI des Crêtes Préardennaises et Pays Rethelois (120 k€)). La maintenance sera financée par les utilisateurs avec une contribution maximale de 2€ /tonne. Dans un premier temps, la section Attigny / Challerange aura une vocation touristique. Cependant, le sauvetage de l'infrastructure permet la remise en service de l'expédition par train, au départ du silo VIVESCIA de Monthois.
Depuis 1988, le Chemin de Fer Touristique du Sud des Ardennes anime le département avec ses circulations, au moyen de l'un des autorails mythiques des années 50 et 60. Les autorails Picasso X3800 ont compté jusqu'à 251 exemplaires en France. Lors de leur radiation, il y a plus de trente ans, une soixantaine d'autorails avait été sauvegardée. Aujourd'hui, une douzaine d'autorails Picasso est préservée et le Chemin de fer touristique du Sud des Ardennes en possède 4 exemplaires en état de marche.
En 2008, le Chemin de Fer Touristique du Sud des Ardennes débute ses circulations sur le réseau ferré national de la Région Grand Est mais aussi vers la région Hauts de France, Ile de France mais aussi Bourgogne Franche Comté.
Par son action déterminante, La Région Grand Est a largement contribué à la pérennité de l'action du Chemin de Fer Touristique du Sud des Ardennes.